Cahier des charges

L’ensemble des éléments détaillés dans ce cahier des charges est valable à partir du 1er janvier 2016. Dans un souci d’amélioration constante, Modulart se réserve le droit de modifier les produits et marques présentés dans ce cahier des charges ou dans le métré et de les remplacer sans préavis, par d’autres afin d’assurer une qualité constante et de respecter les normes en matières énergétiques.

Téléchargez le cahier des charges en PDF

Opter pour une construction Modulart, c’est opter pour des matériaux de qualité

Chez Modulart, nous tenons à vous proposer une construction de qualité. Cette qualité est entre autres garantie par le choix de matériaux professionnels, inclus dans notre cahier de charges standard. Ainsi, vous bénéficierez toujours des avantages de nos partenariats avec les entreprises suivantes :

La construction de votre maison, tout est clair avec Modulart

Ce document a pour but de décrire l’ensemble des travaux et actions administratives pris en charge par Modulart et nécessaires à la réalisation de la construction clé sur porte telle que décrite ci-après.

Tout contrat conclu avec Modulart pour la construction clé sur porte d’un bâtiment suivant le système de modules en béton préfabriqués « Modulart » sera exécuté en fonction du présent cahier des charges, annexe intégrante au contrat signé entre les parties.

Le maître d’ouvrage confie la mission à l’architecte de tenir compte des éléments constitutifs du processus de production et de ses contraintes décrits ici et utilisés par l’entrepreneur général. L’architecte agira en toute indépendance.

Les prix donnés dans le devis sont calculés sur base des hypothèses suivantes :
–  Le terrain est supposé plat, horizontal ou en faible pente (maximum 2%).
– Sur la surface totale de la construction, le sol naturel résiste à une compression de 1,5 kg/cm2 minimum, au niveau de fondation projeté.
–  Le terrain doit être accessible et sans obstacles jusqu’à la construction pour permettre l’accès aux camions et à la grue de montage de 120 tonnes.
– L’enlèvement d’éléments faisant obstacle, de déchets ou de plantations est à charge du maître d’ouvrage (roches, haies, arbustes, murets, anciennes fondations, compteurs, lignes électriques,…).
– Les limites du terrain sont clairement indiquées par des bornes. Elles sont reprises dans un plan de bornage établi par un géomètre et transmis à Modulart.
– La nappe aquifère se situe largement en-dessous du niveau des fondations.
Toute situation s’écartant de ces hypothèses fera l’objet d’une étude appropriée. Un devis adapté sera établi par l’entrepreneur général.

Un essai de sol sera réalisé par une société spécialisée pour s’assurer de ses caractéristiques mécaniques. Dans le cas où il n’y a pas d’égout public, une étude de percolation du sol est fortement conseillée.

Modulart peut également modifier certains équipements et/ou services qui sortent du cadre du présent cahier des charges en fonction des souhaits du client. Ces derniers feront alors l’objet d’une étude technico-commerciale et d’un devis spécifique.

Une étude en matière de consommation d’énergie sera réalisée par un responsable PEB.
Sa mission consistera en la réalisation de 3 rapports à remettre à 3 moments distincts du projet de construction :
– Le formulaire d’engagement PEB ;
– La déclaration PEB initiale ;
– La déclaration PEB finale.

L’étude PEB se rapportera strictement au projet de construction clé sur porte tel que défini et signé lors de la conclusion du contrat avec l’entrepreneur général Modulart sa. Toute modification technique et/ou d’aménagement fera l’objet d’un forfait complémentaire à charge du déclarant PEB (maître d’ouvrage).
L’étude complémentaire fera l’objet d’une estimation forfaitaire faite au cas par cas suivant l’ampleur des modifications demandées.

Un coordinateur de sécurité veillera à la coordination des travaux durant leur exécution. Cette intervention est comprise dans nos prestations.

Cette partie décrit l’ensemble des travaux sur site préalables à la pose des modules.

Un lever topographique sera réalisé par un géomètre afin de récolter les données X, Y (plan) et Z (altitude) existantes sur le terrain. Données nécessaires en vue de l’obtention de votre permis d’urbanisme.

L’implantation sur site sera réalisée par un géomètre. Cette implantation est comprise dans nos prestations. Cependant, les frais éventuels liés au contrôle de l’implantation par les autorités compétentes sont à charge du maître d’ouvrage.

Après le lever topographique et l’implantation sur le terrain, les travaux de terrassements comprennent la réalisation des fouilles en excavation, nécessaires à l’exécution du terrassement et sont réalisés suivant les cotes de niveau figurant sur les plans de l’architecte et/ou du géomètre, sauf avis contraire du Maître d’ouvrage.

Les travaux suivants sont exécutés :
au droit de la surface bâtie, un pelage sur une profondeur de +- 20cm afin de mettre les terres arables en dépôt
la mise en dépôt in situ des terres arables
les terrassements en pleine masse pour la mise à niveau de l’assiette de construction
les fouilles pour semelles ponctuelles à une profondeur de 80cm minimum hors gel

L’évacuation et la mise en décharge des terres excédentaires, ainsi que l’apport des terres complémentaires si celles présentes sur le terrain ne suffisent pas au point de vue quantitatif ou qualitatif, ne sont pas compris dans le présent cahier des charges.

Il incombe au Maître d ‘ouvrage de compléter le remblai après tassement éventuel des terres.

Remarque :
Toutes prestations autres que celles décrites ci-avant ne font pas partie du contrat de base et feront l’objet, au cas par cas et si besoin, d’un devis complémentaire, de l’entrepreneur général, à approuver par le Maître d’ouvrage.

Les fondations dites standards sont réalisées sur des semelles ponctuelles de 80/80/30 à 80cm de profondeur hors gel surplombées d’une rehausse de 60/60/50.

Suivant les essais de sols qui seront réalisés et la configuration du terrain qui sera déterminée suivant le relevé d’un géomètre, des plans de fondations seront élaborés par un bureau d’étude en stabilité afin de déterminer le type de fondations nécessaire. Cette étude est comprise dans nos prestations.

Boucle de terre :
Une boucle de terre en cuivre plombé est placée sur le pourtour du bâtiment au niveau des semelles de fondations. Les extrémités sont en attente, dans le local technique de la maison, pour permettre la mise à la terre du futur raccordement électrique.

Etanchéité :
Un Platon sera déroulé sur le pourtour du bâtiment afin de retenir les terres et ce, sur une hauteur de 50cm.
Tous autres aménagements que le terrain pourrait nécessiter feront l’objet éventuel d’un supplément.

Un raccordement multi-fonctionnel composé de cinq manchons en PVC, alignés et fixés à l’aide de plaques pleines et collées, en matière synthétique, avec 5 passages (électricité-gaz naturel-eau-coax-téléphone) permettant de réaliser les différents raccordements est placé dans le local technique.

Cette description ne tient pas compte des ouvertures (fenêtres, portes, ouvertures entre modules,…) et n’a pour but que de décrire la structure du module ainsi que la composition des murs.

Toutes informations complémentaires sur la structure de nos modules peuvent être lues au travers de notre agrément technique européen (ATE), et disponible sur le site internet de l’UBATC suivant références reprises

Un module est un parallélépipède constitué de 6 plaques, toutes armées.

Les murs porteurs constituent les 4 côtés verticaux qui sont reliés et compressés entre eux ainsi qu’au plancher et au plafond grâce à des boulons galvanisés adéquats tous les 450mm.

Les murs extérieurs ont une épaisseur totale de 210mm et sont constitués de deux couches bétonnées entre lesquelles se situe un isolant thermique, isolant de type polystyrène expansé de 130mm ou polyuréthane de 90mm, en fonction de son emplacement.

La couche en béton armé située du côté intérieur du module est composée d’un cadre périphérique d’une épaisseur de 100mm et d’un voile de 60mm, lesquels constituent la partie structurelle.
La couche extérieure, non structurelle, est un voile de 20mm en béton « décoratif » armé de fibre de verre anti alcali.

Les murs non exposés aux intempéries (entre 2 modules par exemple) ont une épaisseur totale de 100mm.
Ils sont également constitués, coté intérieur, d’un voile de béton armé de 50mm et d’un cadre périphérique de 100mm d’épaisseur.

Le plancher a une épaisseur totale de 180mm. Il est constitué d’une dalle de béton armé de 40 mm d’épaisseur et d’une couche mixte d’isolation thermique en polystyrène expansé et de béton armé de 140 mm d’épaisseur (Ces données sont susceptibles d’être adaptées en fonction du modèle de maison).
Des poutrains en béton armé, parallèles entre eux et liaisonnés par la dalle du plancher, assurent la solidité du plancher.
Pour les planchers des modules rez-de-chaussée, un isolant supplémentaire en polystyrène (EPS) est disposé sur une épaisseur de 60mm en complément sous le module afin de garantir une isolation optimale.

cdc_maison

Les modules présentent les caractéristiques de base suivantes :

  • Structure autoportante ne nécessitant pas le besoin de structures auxiliaires quelconques.
  • Le béton armé d’acier n’est pas en contact avec l’extérieur en raison des agressions dues aux intempéries. C’est ainsi que les voiles intérieurs, les planchers et les plafonds constituent l’ossature du module tandis que le voile ultra mince extérieur, uniquement constitué d’un treillis en fibre de verre, est destiné à recevoir la décoration extérieure comme par exemple un enduit ou encore des briquettes.
  • Ils peuvent être disposés horizontalement les uns à côtés des autres ou verticalement les uns sur les autres.

Les modules sont posés par gravité les uns à côté des autres ou les uns sur les autres (Rez + 1 au maximum). Des membranes en matériaux synthétiques sont placées entre modules ou entre modules et fondations afin d’assurer une assise continue, une isolation acoustique, thermique, ou un dispositif d’étanchéité.

L’ensemble répond aux exigences d’isolation thermique (défini au cas par cas par la norme PEB), acoustique, esthétique et d’imperméabilité à l’eau.
Le module fabriqué par Modulart permet la construction clé sur porte de bâtiment à 2 ou 3 étages (Rez+1 ou Rez+2) avec toiture plate ou inclinée.

5.1. Charpente

La charpente est mise en place sur chantier après la pose des modules et est fixée à ces derniers à l’aide d’équerres métalliques.

La charpente est constituée de fermettes industrialisées liaisonnées entre elles par des dispositifs d’anti flambage et de contreventement assurant la stabilité de l’ensemble et permettant un aménagement du grenier. Elles sont réalisées en sapin traité dans une solution insecticide et fongicide.

L’isolation de la toiture est réalisée à l’aide de matelas de laine de verre de 18cm d’épaisseur avec pare-vapeur en aluminium/krafter avec un coefficient de conductivité thermique maximum de 0,035W/mK. Elle est spécialement conçue pour l’isolation thermique et acoustique des toitures inclinées. Elle est ininflammable, fongicide et non corrosive. Elle est placée sur les pentes de toit, de la base à la pointe, afin d’éviter tous ponts thermiques.

5.2. Pignons

Hormis nos modèles de maisons à toiture plate, les triangles de pignons sont prévus en maçonnerie et réalisés selon le modèle d’un mur extérieur. (cf. descriptif technique des modules)

Les pignons sont posés sur les modules et fixés à ceux-ci, ainsi qu’à la charpente, par des boulons liaisonnés aux tirants verticaux du module de l’étage inférieur ainsi que par des bracons fixés au plafond du module de l’étage inférieur afin de rigidifier l’ensemble.

5.3. Couverture

La couverture de toiture est composée de tuiles en béton (Teewenpan de chez Monier). De ton gris anthracite, elles sont teintées dans la masse et garanties 30 ans par le fabricant (imperméabilité, résistance au gel, flexion).
De nombreux autres choix de couverture sont proposés en variante (tuiles terre cuite, ardoises naturelles ou artificielles,…).

La sous-toiture constituée d’une membrane imputrescible, renforcée et respirante, optimalise l’étanchéité et la ventilation de la couverture.

Des planches de rive et de face en Meranti non traitées sont posées en extrémité des fermettes industrialisées pour recevoir les gouttières. Il appartient au maître de l’ouvrage de les traiter.
Au cas où des dépassants de toiture seraient imposés par les prescriptions urbanistiques, des planches rainurées en meranti non traitées seront prévues en option.

5.4. Évacuation des eaux de toiture

Des gouttières en Zinc sont posées sur des crochets galvanisés. Elles recueillent les eaux du toit. Les tuyaux de descente, également en Zinc, sont fixés avec des colliers galvanisés.

Les dalles et parois de béton non recouvertes peuvent présenter de légères irrégularités.

6.1. Revêtement des murs extérieurs

Un revêtement de briques sciées en terre cuite de 20mm est prévu comme parement extérieur. Les propriétés de ces briques de parement répondent à la norme Benor belge et la norme CE européenne.

Vous pourrez effectuer votre choix parmi les gammes proposées ci-dessous :
– Wienerberger = “Vieux Knokke”, “Fleur de Paille”, “Fleur de Pommier”, “Forum Rojo”, Pastorale”, “Vieux Rieme”, “Renaissance”, Pagus Pourpre”, Brabantse M65″ et en option “Epoque de Mons” et autres.
– Vandersanden = FINESSE (tout sauf Toscane) – PRESENCE : Azaléa, Romance, Baroque, Zinnia, Rose des Alpes, Rouge du Soir & Mosa – ATTITUDE : Terra Rouge

Tout autre choix fera l’objet d’une étude de prix spécifique.

6.2. Mur béton & plafond

Les murs et plafonds en béton, excepté le garage, sont revêtus d’un enduit mince sur lequel un primer est appliqué.
Ces surfaces sont prêtes pour le peintre. Un ponçage des surfaces avant mise en peinture peut s’avérer nécessaire.

Les murs des salles de bains sont recouverts de faïences sur une hauteur de 2m minimum à choisir dans une large gamme visible dans notre show-room. Une multitude de modèles de frises et décors sont également proposés sans supplément.
Les tabliers sous les baignoires et/ou douches sont en MDF à peindre.

Les murs des salles de douches sont recouverts d’une natte d’étanchéité en polyéthylène (Kerdi de la marque Schlütter ou similaire) sur laquelle est posé le carrelage.

6.3. Cloisons pleines

Les cloisons non portantes sont constituées de panneaux sandwich pleins d’une épaisseur de 70mm (densité +/- 700kg/m3) en lin compressé et recouvertes de plaques de plâtres de 10mm dont les joints apparents sont remplis d’un mortier de remplissage.
Elles sont enduites d’un mortier plâtre au droit des joints horizontaux et verticaux.

6.4. Sols

Le rez-de-chaussée, excepté le garage, est recouvert de carrelage en céramique de 45cmx45cm collé au moyen d’une colle flex avec plinthes assorties (les joints silicones au-dessus des plinthes sont à réaliser par le peintre du maître d’ouvrage). Ces carrelages feront l’objet d’un choix dans notre large gamme visible dans notre show-room.

Les pièces situées à l’étage sont livrées sans revêtement de sol, à l’exception des salles de bains. La pose de carrelage à l’étage et dans le garage est disponible en option.

7.1. Menuiseries extérieures

Les menuiseries extérieures sont en PVC blanc, double vitrage, avec un coefficient de transmission thermique de 1,1W/m²K pour le vitrage et un coefficient de transmission thermique de 1,3W/m²K pour le cadre du châssis et sont équipées de grilles de ventilation THM 90 Renson, réglables et obturables, dans les locaux secs.
Les seuils sont en PVC blanc. Des seuils en pierre bleue sont disponibles en option.
Suivant la norme NBN S 23-002, et conformément aux plans standards, certains vitrages seront du type feuilletés afin de garantir la sécurité des occupants de l’immeuble.
Suivant la norme NBN B 03-004, e