Vous rêvez depuis un bon moment de vous lancer dans le grand projet de la construction de votre maison ? Vous possédez un apport confortable mais vous vous demandez si celui-ci suffit à contracter un prêt bancaire accessible à votre projet ? Pas de panique !

De nos jours posséder un apport pour faire construire, qu’il soit financier ou matériel, comme un terrain par exemple est déjà une chose formidable. Les organismes prêteurs ne seront que plus ouverts à l’accueil de votre demande. Pour autant, il y a des règles assez strictes à suivre et surtout à connaître avant de vous lancer dans ce grand projet.

Petit tour d’horizon de tout ce qu’il y a à savoir quand on veut construire et qu’on possède déjà un apport.

Un apport en relation concrète avec votre projet de vie

trouver-terrain-batirIl faut, avant de vous rendre dans un organisme bancaire pour faire une demande de prêt immobilier pour votre construction, que vous sachiez de façon générale si votre situation financière permet ou non de vous engager sur de nombreuses années de remboursement. Et pour ça, il faut véritablement que votre apport ou vos revenus soient en relation avec votre projet de construction. Généralement, la règle est de prévoir un seuil d’endettement qui ne dépasse pas les 33% des revenus de votre foyer. A savoir qu’il est préférable de ne pas crouler sous les crédits à la consommation, et que la gestion de votre situation financière doit se révéler saine et efficace.
Ensuite viendra le moment où votre apport apportera une garantie à votre projet. Bien évidemment il faut que celui-ci se rapporte directement à votre projet. Minime ou confortable, tout apport est utile et les organismes sont souvent les premiers à l’exiger.

Les différents apports

Il y a deux grands types d’apports qu’il est possible de mettre en avant quand on souhaite contracter un prêt bancaire :

Apport financier

Votre apport provenant d’un héritage, ou d’une épargne fructifiée, peu importe. L’apport financier est dans tous les cas ce que recherchent vivement les organismes prêteurs. De manière générale, ceux-ci ne financent pas l’intégralité de votre projet de construction pour diverses raisons. Il est donc très utiles de posséder un minimum d’épargne constituant un apport confortable pour bien lancer votre projet de vie.

Apport matériel

terrain-batirVous souhaitez faire construire et vous possédez déjà votre terrain ? C’est un point utile, important et très satisfaisant ! Les organismes prêteurs verront ce terrain comme un apport matériel à votre projet de financement. Votre banquier regardera par contre, si votre prêt qui finance l’achat du terrain n’est pas trop conséquent, et il est souvent retenu comme apport matériel si vous êtes définitivement propriétaire sans prêt en cours de remboursement.

Le financement avec un apport

Votre banquier ou votre courtier va généralement financer votre projet d’une manière équilibrée en tenant compte de vos revenus et donc de votre capacité de remboursement et de votre apport personnel qui, en général, va se situer au minimum, à peu près 15% du montant du budget de votre construction. Ensuite, viendra le moment de vous positionner sur les échéances de remboursement et sur votre capacité à budgétiser vos revenus. Une grande écoute, et une vision réaliste de votre situation financière permet généralement d’opter pour un prêt juste et stable correspondant à votre situation. Votre banquier est présent pour vous accompagner ! N’hésitez pas à lui en parler et à poser toutes les questions qui vous passent par la tête.

Un projet de construction en cours ? C’est un beau projet de vie et une sacrée grande aventure. Pour autant, pour que tout soit possible, le prêt bancaire est souvent inévitable. Cependant, il paraît bien plus accessible de nos jours quand on possède un apport personnel, qu’il soit matériel, financier et même minime. N’hésitez donc pas à le mettre en avant auprès de votre organisme prêteur afin d’opter pour des solutions de financement avantageuses qui correspondront en tout point à votre projet de vie !