Le terme clé sur porte est celui qui vous interpelle généralement quand vous parlez de votre futur projet de construction. C’est un terme générique qui est lié au marché de la construction résidentielle et il est directement associé au cahier des charges. Mais que ce terme comprend-t-il exactement ? Qu’est-il possible de faire ? Focus.

Le cahier des charges : l’étape cruciale

Le contrat « clé sur porte » est le plus souvent détaillé minutieusement dans le cahier des charges qui suivra votre projet de construction, du lancement jusqu’à la livraison. Soyez donc prudent à sa relecture et ne lésinez pas sur les détails qui vous semblent cruciaux.
Une maison « clé sur porte » peut être livrée avec des niveaux de finitions totalement différents d’un cahier de charge à un autre. Dans l’un, la partie « électricité » sera détaillée et comportera des points cruciaux comme le nombre de prises par exemple, tandis qu’un autre se concentrera essentiellement sur la partie « gros œuvre » ou sur les « matériaux utilisés » par exemple. Il est indispensable de bien relire ce cahier des charges afin d’y concentrer au maximum toutes vos préoccupations et souhaits premiers. Il constitue la « trame essentielle » de votre construction que devra suivre l’entrepreneur. Alors, ne lésinez pas et essayez de penser à tout : la déception n’est pas acceptable lors de la livraison finale et une seule chose compte : votre satisfaction.

Alors que comprend une maison clé sur porte ?

marina-cle-sur-porteDans le cahier des charges qui est associé à ce type de contrat, l’entrepreneur précisera, depuis l’arrivée sur le chantier jusqu’à la réception provisoire de votre future habitation, l’ensemble des prestations qu’il effectuera, et ce, à chaque étape, de manière précise.
Depuis l’analyse de seuil et la mise en œuvre des fondations jusqu’à l’épaisseur des murs, la définition de l’isolation, la hauteur, le type et nombre de fenêtres, tout est très étroitement lié au plan (provenant de l’architecte) que prévoit le contrat « clé sur porte ».

De manière générale, il faut donc retenir, que le contrat « clé sur porte » se concentre sur trois choses essentielles :

  • le contrat d’entreprise de construction en lui même
  • le cahier des charges spécifique à la construction envisagée selon vos souhaits premiers
  • le plan de la maison ou les plans élaborés par l’architecte
  • les finitions et le second œuvre liés à la construction de la maison (peintures, tentures…)

Libre à vous par la suite de rajouter à ce cahier des charges, des points spécifiques qui vous semblent essentiels. C’est vous le décisionnaire et c’est votre projet personnel avant tout, ne l’oubliez pas !

Loin de la construction traditionnelle qui suppose que vous êtes seul maître à bord dans votre projet de construction, le contrat « clé sur porte » vous assure un suivi précis en lien avec des professionnels aguerris, qui doivent respecter la trame que vous leur fixez. Le résultat ? Un esprit tranquille pour une maison clé en main garantie ! Que demander de plus ? Pour autant, attention à ne pas lâcher les rennes trop facilement et à bien vous faire entendre quant à vos aspirations. Les entrepreneurs et les architectes qui vous accompagneront seront présents tout au long de votre projet et ne pourront que vous aider dans vos démarches ! Pour autant restez actif et suivez votre projet de A à Z afin d’aboutir à votre rêve premier : devenir propriétaire de votre propre habitation. Le rêve non ?