Vous envisagez de construire votre propre maison ? Vous souhaitez changer d’habitation et avez envie de neuf ? D’une maison à votre goût, personnalisée selon vos aspirations ? La construction est en effet la meilleure des solutions. Seul bémol : vous êtes déjà propriétaire ! Et il est connu que c’est loin d’être le plus facile quand on envisage de tout reprendre à zéro.

Les questions à se poser si vous êtes déjà propriétaire

  • Quand mettre en vente votre premier bien ?
  • Quand commencer la construction du second ?
  • Comment faire pour ne pas payer deux crédits en même temps ?

nevada-modele-maisonToutes ces questions vous rendent fébriles et ont raison de votre moral et de votre motivation. Pas de panique : on vous détaille ici quelles sont les étapes cruciales à ne pas manquer dans ce cas là. Comment s’y prendre pour que tout se coordonne facilement et sans aucun tracas ? Voici quelques points qui vous aideront et vous accompagneront dans votre futur projet si vous êtes déjà propriétaire de votre bien actuel.
Focus.

Anticiper les délais : élément crucial à ne pas manquer !

Lorsque vous envisagez un projet de construction alors que vous êtes déjà propriétaire, il faut avant tout bien anticiper le délai de construction de votre nouvelle maison. Ce délai est évidemment fondamental pour pouvoir coordonner la vente de votre bien actuel et la finition de votre nouvelle maison.

Et c’est là que, dans les systèmes classiques de construction traditionnelle, il est indispensable de prévoir une sécurité suffisante pour éviter de se retrouver complètement à la rue ! En effet, il serait dommage de vendre votre bien actuel, ou d’engendrer trop de frais de location provisoire en attendant la finition de la construction de votre futur habitat ! Par ailleurs, en plus, lors d’une construction il y a toujours des aléas que vous n’êtes pas forcément en mesure de prévoir au départ.
Il est donc primordial de ne pas vous laissez dépasser par ces délais et de prévoir au maximum toutes les situations possibles.

Sur quels délais compter ?

Le premier délai à connaître légalement est celui du compromis de vente de votre bien actuel. Celui-ci est de quatre mois, c’est-à-dire, que vous possédez quatre mois maximum à la signature du compromis de vente de votre maison actuelle, pour quitter les lieux de façon définitive, où s’en suit la signature de l’acte de vente final.

Vous aurez compris qu’il faut donc être extrêmement vigilant et choisir un système de construction – pour votre future maison – qui vous garantit un délai ultra précis ! N’hésitez surtout pas à en parler avec votre architecte et votre entrepreneur qui travaillent sur votre futur projet. Ils pourront tabler sur quel délai vous pouvez compter pour bénéficier d’une maison complètement terminée.

Il est essentiel de travailler en partenariat avec des professionnels qui feront tout leur possible pour vous garantir une sécurité optimale en matière de livraison et qui pourront travailler vite et bien. Chez MODULART, ce cas est déjà survenu. Nous avons déjà rencontré des personnes qui avaient signé un compromis de vente et qui devaient donc se retrouver à la rue, à la suite des quatre mois fixés par la loi. Après de vives discussions et réflexions à ce sujet, les professionnels de l’enseigne Modulart ont pu les aider et leurs garantir la construction d’un nouveau logement dans ce délai imparti des 4 mois.
C’est exceptionnel mais cela arrive !

Alors pensez avant toutes choses à vous protéger, et tentez par tous les moyens d’anticiper au maximum ce genre de dépassement. Parce qu’une maison se vend vite, une construction peut s’étirer en longueur : pensez à votre confort et à vos priorités, et choisissez la sécurité en vous accompagnant de professionnels expérimentés, qui sauront vous guider au mieux.